fbpx
EXPERIENCES INEDITES

LA RÉHABILITATION DES PHOQUES GRIS

Rencontre avec les soigneurs d’Océanopolis qui viennent au secours des phoques gris… Attention, émotions garanties !

La conservation des phoques gris à Océanopolis

Depuis 30 ans, à Brest, Océanopolis, parc de découverte des océans, s’attache à réaliser trois missions principales : transmettre la culture scientifique, éduquer et contribuer à la conservation de la diversité biologique du milieu marin. 

C’est ainsi qu’en 1990, le centre de soins et de conservation de la faune aquatique de Bretagne a été créé. Aujourd’hui, une vingtaine de phoques échoués y sont accueillis chaque année et relâchés dans leur milieu naturel après plusieurs semaines de soins. 

Pour aller plus loin dans cette démarche, en 2016, Océanopolis, Bretagne Vivante, le Groupe Mammalogique Breton et la Ligue pour la Protection des Oiseaux se sont rapprochés pour créer l’association Conservation Mammifères et Oiseaux Marins de Bretagne

Ses objectifs ? 

  • Renforcer le partage des compétences et des équipements pour la prise en charge des animaux en difficulté, 
  • Suivre les échouages et assurer le suivi des individus après réhabilitation,
  • Réaliser une veille sanitaire de la faune aquatique et étudier les populations,
  • Effectuer des missions d’expertise auprès des autorités en charge de l’environnement.

Je vous emmène à la rencontre des soigneurs d’Océanopolis qui viennent au secours des phoques gris. C’est Sami, responsable du centre de soins qui m’accueille.  

Soigner les phoques gris

Chaque hiver, Océanopolis recueille dans son centre de soins, des phoques gris échoués sur les plages du Grand Ouest de la France. Ces jeunes mammifères échouent car ils n’ont pas appris à s’alimenter seuls. Ils maigrissent, perdent leur graisse. Or, le sevrage survenant à l’automne, voir début d’hiver, ce phénomène est très problématique et les destine à une mort certaine s’ils ne sont pas pris en charge. 

Ces animaux sauvages sont accueillis à Océanopolis temporairement pour être soignés et réhabilités. Il ne faut donc pas qu’un lien particulier avec l’homme se crée. C’est pourquoi ils ne sont pas baptisés. Pourtant, j’étais inspiré. Lou aurait été parfait, parce que… Lou Phoque ! #SuperBlague 

Ils bénéficient d’un régime strict à base de poisson tel qu’il le serait dans leur milieu naturel. La dose pour chaque repas est précisément pesée et l’évolution du poids de chaque individu est surveillée quotidiennement. N’oublions pas que le but ultime de la démarche est de les relâcher en fin d’hiver / début de printemps. 

Quand les phoques retrouvent la liberté !

Emotions garanties ! Quelques semaines après ma première visite, je retrouve les phoques gris du centre de soins d’Océanopolis. Direction la côte Nord du Finistère pour leur rendre la liberté en Mer d’Iroise… un beau moment !

Afin d’assurer la mission de suivi des individus après réhabilitation de l’association Conservation Mammifères et Oiseaux Marins de Bretagne, ce sont équipés d’une bague que les mammifères marins sont relâchés. Le lieu est scrupuleusement choisi afin de faciliter l’intégration dans une colonie existante comme celles de l’archipel de Molène, de l’archipel des 7 Îles ou les grosses colonies Britanniques. Ils n’ont donc que l’embarra du choix pour leur destination ! 

Ce dispositif permet de suivre leur évolution autour des côtes bretonnes et parfois au-delà jusqu’en Cornouaille, au Pays de Galles et même en Irlande.

Afin de sensibiliser sur le sujet et d’éduquer les plus jeunes, c’est accompagnés d’élèves, aujourd’hui, deux classes de CM1, que les soigneurs relâchent les phoques gris dans leur environnement naturel. De quoi faire naître des vocations pour la sauvegarde et le soin des animaux sauvages. 

Si vous souhaitez soutenir la conservation des phoques gris, c’est très simple. Il suffit d’adhérer à Bretagne Vivante, le Groupe Mammalogique Breton ou la Ligue pour la Protection des Oiseaux

A vos clics ! 

Remerciements : 

  • Sami Hassani et les bénévoles du centre de soin 
  • Le parc Océanopolis
  • Les classes de CM1 des écoles Kerisbian et Saint Joseph de Brest
sed eget massa dolor leo. commodo