fbpx
LA MER

LE TUTO POUR DEVENIR UN SKIPPER !

Découvrez les coulisses des trimarans Multi 50 avec Erwan Le Roux, skipper à la Trinité sur Mer !

Voici le premier tutoriel vidéo pour réussir la route du Rhum… Et attention, vous avez la chance d’avoir un excellent professeur qui me reçoit : Erwan Le Roux !

Erwan Le Roux, un passionné de bateau et de voile

Erwan Le Roux est breton. Alréen plus précisément, comme moi !

Ce n’est qu’à 18 ans qu’il a mis un premier pied dans un bateau et il n’a plus quitté l’océan.
Enfant, les balades dominicales étaient l’occasion de se balader au bord de l’eau. Il éprouvait une émotion très particulière à chaque fois qu’il voyait les bateaux quitter le chenal.

C’est à sa majorité qu’il décide d’apprendre à faire du bateau pour réaliser son rêve de gosse, un rêve qui lui semblait inaccessible, naviguer.

Ténor de la classe Multi50

Erwan est aujourd’hui l’un des ténors de la classe Multi50, c’est-à-dire des bateaux multicoques (Trimaran) de 50 pieds de long et 50 pieds maximum de large. Il navigue surtout sur l’océan Atlantique, son bateau étant basé à La Trinité Sur Mer dans le Morbihan.

Sa passion pour la mer et son travail acharné lui ont valu de nombreuses victoires comme, entre autres, la transat Jacques Vabre en 2009, 2013 et 2015 et surtout la route du Rhum en 2014. Il la mérite sa réputation de vainqueur !

Alors, qui de mieux pour nous dire comment réussir la route du Rhum ?

Comment réussir la route du Rhum ?

Etape 1 : Savoir barrer

Tout d’abord, il faut savoir barrer, c’est-à-dire savoir diriger le bateau en tenant la barre.

  1. Pousser sur la barre. Si tout va bien, le bateau tourne…
  2. Prendre un repère à l’horizon
  3. L’aligner avec un repère sur le bateau
  4. Si ça défile, c’est que ça tourne si non, réessayez

Les voiles sont le moteur qui permet au bateau d’avancer et le vent, le carburant. Et croyez-moi, il en faut du muscle pour hisser la voile !

Etape 2 : Embarquer Josiane

Ensuite, il faut embarquer Josiane. Mais qui est-ce ? Le pilote automatique !
Il est indispensable pour que le skipper puisse se reposer même si ces moments sont de courte durée. Les nouvelles technologies sont très importantes pour ce type de course.

Etape 3 : Savoir vivre dans des conditions spartiates

Vivre dans un multicoque n’est pas le luxe. Il faut avant tout stocker le matériel et les vivres.

Un réchaud sert à préparer les plats lyophilisés (déshydratés) et appertisés (conserves sous vide d’air). Des cuisiniers en apprentissage préparent même de bons petits plats à Erwan pour qu’il se régale.

Toutefois, une antenne installée sur le bateau permet de surfer sur Internet en plein océan et ce n’est pas un luxe. Il permet au skipper de rester en contact avec la terre ferme et de donner de ses nouvelles.

Un projet local

Erwan Le Roux est alréen, son bateau est basé à La Trinité Sur Mer et fabriqué en Bretagne, ses partenaires sont Morbihannais.

Le projet est donc très attaché à la région mais nous n’irions pas jusqu’à croire que notre champion breton pourrait être chauvin.

massa Phasellus justo Nullam in ut ut Donec mattis