fbpx
EXPERIENCES INEDITES

SAUVETEUR SNSM D’UN JOUR

Découvrez ma formation expresse de sauveteur en mer, avec la SNSM du Pays de Lorient, dans le Mobihan !

Evan de Bretagne avec la SNSM de Locmiquélic

Il semblerait que j’aie un potentiel pour le sauvetage. C’est la sirène qui a vendu la mèche à Mikael, bénévole embarqué à la SNSM !

Pourtant, la mer et moi, ça ne le fait pas…

Aller, hop, j’enfile mon gilet de sauvetage et c’est parti pour une séance découverte sur le bateau de sauvetage. Comme d’habitude, je donne de moi-même sans compter, le tout avec humour, bien entendu.

Un peu d’histoire …

La SNSM est née en 1967 de la fusion de la Société centrale de sauvetage des naufragés (SCSN) et des Hospitaliers sauveteurs bretons (HSB). Le 30 avril 1970, elle est reconnue d’utilité publique.

Structure associative, elle fonctionne grâce à l’investissement de bénévoles passionnés par la mer et l’humain. Les ressources proviennent à 80% de dons privés puisque le sauvetage à la vie humaine est gratuit en France.

Ses missions :

  • Sauver des vies
  • Former pour sauver
  • Prévenir des risques et sensibiliser
  • Intervenir lors des missions de sécurité civile

Fonctionnement de la SNSM

Les compétences nécessaires pour le bon fonctionnement de la SNSM sont extrêmement variées. Bien entendu, il faut des gens qui embarquent donc qui connaissent la mer, aiment sortir, ont leur permis plaisance. Aussi, la mobilisation de très nombreux moyens humains et matériels nécessite une logistique et une coordination rigoureuses. D’autres bénévoles s’occupent de la logistique (mécano, etc.) et de la partie administrative (secrétaire, trésorier, etc.).

​Quelques chiffres :

  • Plus de 8000 sauveteurs bénévoles interviennent sur le terrain, 1700 cadres bénévoles renforcent le soutien technique, administratif, logistique, financier et de communication, 79 salariés accompagnent les cadres bénévoles
  • 187 stations de sauvetage permanentes, 32 centres de formation et d’intervention, 27 stations de sauvetage saisonnières

Intervention en mer

Les CROSS (centres opérationnels de surveillance et de sauvetage) déclenchent l’alerte auprès des sauveteurs embarqués, répartis sur les stations de sauvetage, tout le long du littoral en métropole et Outre-Mer.

Ils interviennent :

  • En 15 minutes, 24 heures sur 24, 365 jours par an et par tous les temps
  • Jusqu’ à 20 milles de la côte (soit environ 40 km), voire au-delà sur demande expresse du CROSS.

En 2018, la SNSM a :

  • Effectué 3974 opérations de sauvetage
  • Secouru 7191 personnes
  • Réalisé 22% de ses interventions, de nuit

Et ceci ne représente qu’une mince facette de leur activité…

Pour soutenir la SNSM, rendez-vous par ici.

dapibus diam facilisis ante. ipsum consectetur massa Sed dolor tristique id