LE GARDIEN DE PHARE

A Belle-Ile-En-Mer, plongez dans le quotidien du gardien de phare !

C’est parti pour une nouvelle aventure. Direction la troisième plus grande île de France métropolitaine qui compte encore 3 phares !

Habituellement fermé en hiver, le phare de Belle-Ile en Mer, situé à Bangor, nous ouvre ses portes pour une visite guidée exclusive avec son gardien.

Le phare de Goulphar à Belle-Île en Mer

Par une belle journée d’hiver, j’ai rendez-vous avec Yves. Il garde le phare de Goulphar depuis 36 ans. Ils sont deux. Les derniers gardiens de phare du Morbihan travaillent ici, et vivent sur le « rocher élevé », dans 2 petites maisons au pied de l’édifice. Ils guident les marins qui arrivent par le sud de la Bretagne.

La visite commence par la salle des machines, anciennement utilisée pour communiquer avec les marins, et surtout pour alimenter la lampe du phare. Mais, bien ancré dans les réalités de notre époque, le phare s’est modernisé : l’ampoule est la même que celle d’un gymnase. Ce qui en décuple sa portée, c’est la lentille. Elle, quant à elle, n’a pas changé depuis presque un siècle !

Un métier modernisé

Le terme « gardien de phare » n’est plus utilisé aujourd’hui. Dites plutôt « technicien supérieur du développement durable ». La classe, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, en parlant de mots, n’allez pas confondre phare et sémaphore !

Le nombre d’ordinateurs nécessaire aux tâches quotidiennes est impressionnant. Si Yves et son collègue travaillent depuis le phare de Goulphar, ils surveillent le fonctionnement de bien d’autres environnants. Le métier a sacrément évolué en quelques décennies…

Un panorama exceptionnel sur la plus grande île du Morbihan

Avec Yves, nous entamons la montée des 260 marches du phare pour arriver à un panorama exceptionnel sur Belle Ile en Mer. Une vue à couper le souffle sur la plus grande Ile du Morbihan. On y voit Jean & Jeanne, les menhirs de l’île, des chevaux, les aiguilles de Port Coton, et même le phare de la pointe des Poulains.

La suite de mon escapade ? Regardez la vidéo pour le savoir !

Remerciements :

Ils m’ont aidé à concrétiser cette formidable aventure en offrant la traversée et la nuit d’hôtel  :
– la Compagnie Océane
– le Castel Clara, Thalasso & Spa

Un grand merci à :
– Yves, gardien du Grand Phare
– Valérie Moureau, de la communauté de communes de Belle-Ile.
– Bathilde Chaboche, de l’office de tourisme de Belle-Ile
– Phares & Balises de France